, ,

Achillée millefeuille

Plante des lieux incultes, des bords de route et des prairies naturelles, l’Achillée millefeuille est une de nos plantes les plus communes et offrant une diversité de propriétés curatives et médicinales très intéressantes.

Botanique
Constituants
Propriétés et vertus
Conseils et cas vécus de Maria Treben
Utilisation pour la personne et le potager

Histoire de l’Achillée millefeuille

L’Achillée millefeuille (Achillea Millefolium) est connue depuis la nuit des temps.
La réputation de l’Achillée millefeuille comme plante médicinale remonte à la préhistoire à l’époque du Neandertal… Sans aller si loin, on la retrouve en Chine, 2000 ans avant J.-C., pour des pratiques divinatoires. Le Grec Dioscoride au 1er siècle après J.-C. fut le premier à mentionner l’Achillée millefeuille comme une plante incomparable pour traiter les plaies saignantes. Au Moyen Âge et jusqu’aux 19° siècles, l’Achillée millefeuille fut largement utilisée dans toute l’Europe pour ses propriétés cicatrisantes notoires, en témoignent les divers noms communs, herbe à la coupure, herbe aux charpentiers, herbe du soldat, herbe de Saint-Jean, sourcil de Vénus, saigne-nez…

Au Québec, on l’a appelée « herbe à dinde » et « herbe au dindon » par allusion à l’emploi de la plante dans l’alimentation de cette volaille.

L’achillée millefeuille a été employée en Asie, en Europe et en Amérique du Nord. À peu près toutes les traditions populaires ont fait état de ses propriétés cholérétiques, antiseptiques, décongestionnantes, antispasmodiques, astringentes, cicatrisantes et coagulantes. Dans l’est du Canada, les Micmacs, les Malécites, les Abénakis et les Algonquins l’utilisent encore pour soigner la fièvre et le rhume, entre autres maux.

Son amertume caractéristique en a fait un ingrédient de choix pour la composition d’un grand nombre de préparations toniques : vins et alcools aromatisés, tisanes, salades agrémentées des fleurs de la plante, et diverses autres préparations dont certaines subsistent encore en Europe.

Enfin, le nom de « millefeuille » lui vient de ce que sa feuille est très finement découpée et donne l’impression qu’il y en a mille là où il n’y en a en réalité qu’une seule.

Légende

Selon Pline, naturaliste romain du 1er siècle ap. J.-C., son nom lui vient d’Achille, héros de la mythologie grecque, qui s’en servit pour guérir des blessures, vers 1200 av. J.-C.

Lors du siège de Troie, Pâris a tiré une flèche empoisonnée sur le talon de Vénus et Achille lui conseilla d’appliquer du cataplasme d’achillée millefeuilles sur la blessure. C’est pour cela qu’on la surnomme « herbe militaire » ou « herbe du Soldat ».

Botanique

L’Achillée millefeuille ou la Millefeuille (Achillea millefolium) est une espèce de plante herbacée vivace de la famille des Astéracées, par son rhizome à tiges dressées souvent uniques ou peu ramifiées. Ces tiges sont uniques ou en groupe peu dense, à port dressé. Elles sont peu ramifiées et portent des poils laineux, courts et blanchâtres, semblables à du duvet.

Les feuilles sont allongées, vert foncé, alternes, aux deux faces pubescentes, finement bipennatilobées (doublement pennées), découpées en fines lanières courtes. Elles sont plus longues et pétiolées à la base (avec une base embrassante mais ne formant pas d’oreillette), plus courtes et sessiles au sommet. Elles mesurent de 2 à 15 cm de longueur pour une largeur de 0,6 à 3 cm.

La plante entière atteint une hauteur de 60 à 80 centimètres.

En montant du sol jusqu’aux fleurs, sa teinte passe du vert sombre au violet.

Ces fleurs émettent un parfum de miel. Elles sont visitées activement par les abeilles, les papillons, les coléoptères et les diptères. Les fruits sont des akènes très petits, étroits, en forme de gouttes.

La floraison de l’Achillée commence en juin et se termine en octobre, voir parfois plus tard. Les fleurs de fin d’automne sont souvent teintées de rose pâle.

L’Achillée reste en fleurs jusque sous les gelées, qu’elle supporte assez bien, mais la longueur de l’hiver met un terme à sa végétation aérienne.

Quand on froisse les feuilles d’Achillée, elles émettent une odeur âpre et épicée ; leur saveur est âpre, salée et amère

Trois caractéristiques distinguent cette plante :
• les feuilles finement découpées
• la différenciation des fleurs
• la tige solide tendant à la lignification

Il existe plus de 150 espèces d’achillées, répandues un peu partout dans le monde, mais celle qui est la plus utilisée comme plante médicinale est l’achillée millefeuille.

Habitat

Cette espèce est cosmopolite dans l’hémisphère Nord. On la trouve en Eurasie et en Amérique du Nord.

ispm001_achillee-millefeuille-queenSon habitat type est les prairies mésohydriques. Elle est une plante indicatrice d’un sol plutôt sec et peu calcaire, pouvant évoluer en prairie épaisse à fromental. Elle pousse aussi dans zones à boisement peu dense, sur les bords de route et les terrains vagues. Elle apprécie les emplacements ensoleillés à mi-ombre. Dans un jardin d’agrément, elle s’invitera agréablement dans les massifs de fleurs.

Au potager il est possible de la laisser se développer parmi la végétation spontanée, elle servira ainsi régulièrement de paillage. Autre possibilité, c’est de l’incorporer dans les allées enherbées du potager, comme une pelouse il est possible de la tondre et elle résiste très bien au piétinement.

Au verger, laissez l’achillée se développer au pied de vos fruitiers.

Multiplication

L’achillée se multiplie de diverses façons :
• par semis, d’avril en juillet, en terrine dans un mélange bien drainé. La levée arrive au bout de 15 jours à 3 semaines.
Maintenez bien la terrine humide.
• par bouturage, pour les variétés horticoles c’est très bien car l’achillée s’hybride facilement par semis.
• par division de touffe. Idem que pour le bouturage.

Constituants de l’Achillée millefeuille

La recherche médicale et pharmacologique moderne s’est peu intéressée à l’achillée millefeuille. Cependant, on a découvert dans la plante pas moins de 82 constituants. Ces principes actifs pourraient expliquer les propriétés que les diverses traditions lui ont attribuées.

Principaux constituants

Huiles essentielles (eucalyptol, germacrane, camphre, chamazulène) l’azulène ne serait pas présent dans A. millefolium, mais dans des espèces voisines : A. lanulosa, A. collina ; par ailleurs l’azulène n’est pas présent dans la plante fraîche : il apparaît lors de la distillation des huiles essentielles.

Acides aminés (alanine, acide aspartique, acide glutamique, histidine, leucine, lysine, proline, valine)
Acides gras (linoléique, myristique, oléique, palmitique, stéarique)
Acide ascorbique
Acide caféique
Acide folique
Acide salicylique
Acide succinique
Alcaloïdes (achicéine, achilléine (synonyme potentiel de L-bétonicine), bétonicine, moschatine, stachydrine, trigonelline)
Bases (bétaïne, choline)
Coumarines
Flavonoïdes (apigénine-7-glucoside, artémétine, casticine, isorhamnétine, lutéoline-7-glucoside, rutine, 5-hydroxy-3,6,7,4-tetraméthoxyflavone)
Monoterpènes (bornéol, acétate de bornyle, camphre, cinéol, limonène, sabinène, terpinène-4-ol, terpinéol, a-thujone)
Polyacétylènes
Tanins
Triterpènes

Propriétés et vertus

Amaigrissante qui aide lors d’un régime amaigrissant
Antihémorragique, qui aide à arrêter le sang
Anti-hémorroidale, pour soulager les hémorroïdes et les prévenir
Anti-inflammatoire, qui combat l’inflammation
Antiseptique, qui arrête le développement des microbes – aide contre les infections.
Antispasmodique, qui aide pour faire cesser les spasmes ou les contractions des muscles, troubles digestifs.
Astringente, qui resserre les tissus
Carminative, qui aide à éliminer les gaz contenus dans les intestins
Décongestionnante, qui soulage des douleurs menstruelles.
Dépurative, qui débarrasse le corps des toxines. Elle purifie le sang.
Digestive, qui aide à la digestion
Diurétique, qui favorise l’élimination des liquides
Emménagogue, qui facilite les règles lors des menstruations
Fébrifuge, qui aide à prévenir les excès de fièvre ou elle combat celle-ci
Hypotensive, qui aide à réduire l’hypertension
Stomachique, qui aide à faciliter le travail de digestion
Tonique, qui fortifie et stimule
Vulnéraire, qui favorise la guérison des plaies et des blessures

Outre ses propriétés cicatrisantes remontant à l’Antiquité et beaucoup plus, on l’utilise pour sa capacité à soulager divers maux digestifs ainsi que les douleurs pelviennes de la femme.

Usages

Allergies : réaction de notre corps à certaines substances
Brûlures d’estomac : problème de digestion provoquant des brûlures
Diarrhée : envie urgente d’évacuer les selles
Eczéma : plaques de peau sèche
Endométriose : endométriose douleurs pelviennes, règles abondantes, hémorragies …
Gastrite : inflammation de l’estomac
Hémorroïdes : veines qui se gonflent de sang et qui provoquent de la douleur
Hypertension : mieux connu sous haute pression
Indigestion : plusieurs symptômes accompagnés de vomissements
Infection urinaire : brûlure désagréable lors de la miction (pipi)
Peptique : aide à la digestion
Rétention d’eau : surplus d’eau dans les tissus
Rhumatismes : affections douloureuses au niveau des articulations
Rhume : facile à soulager par de simples mesures
Ulcères d’estomac : lésion au niveau de l’estomac
Varices : veines bleuâtres et gonflées superficielles
Vomissements Rejet brusque de la nourriture hors de l’estomac

Gustatif

• Aromatique
• Amer
• Astringent
• Légèrement âcre

Énergétique

L’achillée est une plante complexe d’un point de vue profil énergétique. Elle n’est ni chaude ni froide, ni sèche ni humide. Elle normalise de nombreuses situations, comme nous le verrons plus bas.

Précautions

Certaines plantes entrent en contradiction avec certains médicaments. Consultez d’abord votre médecin.
Il est recommandé de ne pas surdoser et abuser des remèdes à base d’achillée, car cela peut provoquer des cas de photosensibilité, d’allergie et diverses éruptions cutanées chez les personnes sensibles à un ou plusieurs composants des plantes de la famille des astéracées. L’achillée millefeuille ne doit pas être utilisée conjointement avec des fluidifiants sanguins.
Il est donc préférable de prendre conseil auprès d’un médecin phytothérapeute avant d’entreprendre un traitement d’achillée millefeuille.

Conseils d’utilisation et cas vécus, de Maria Treben

L’achillée millefeuille, également appelée herbe aux charpentiers, herbe de Saint-Jean, herbe aux militaires, sourcils de Vénus, est une plante médicinale qui occupe dans notre vie une place importante. Elle est certes un excellent auxiliaire pour toutes les maladies graves, mais c’est avant tout un simple utile aux femmes. Je ne peux pas recommander suffisamment aux femmes l’achillée millefeuille. L’abbé Kneipp rapporte dans ses écrits que les femmes se porteraient bien mieux si elles avaient recours de temps en temps à l’achillée millefeuille. Qu’il s’agisse d’une jeune fille ayant tendance à avoir des règles irrégulières ou d’une femme d’un certain âge en pleine ménopause, ou même après cette période, pour toutes les femmes, jeune et vieille, il est important de boire de temps en temps une tasse d’achillée millefeuille. Elle a une excellente influence à tous points de vue sur le bas-ventre de la femme, de telle façon qu’elle ne peut rien faire de mieux pour sa santé que d’aller chercher au cours d’une promenade à travers champs et forêts un petit bouquet d’achillée millefeuille. Elle pousse abondamment dans les prairies et leurs étroits sentiers, au bord des chemins et des champs de céréales. Les fleurs sont blanches à rouge-rose et ont une odeur aromatique et âpre au soleil. Il faudrait de toute façon cueillir les fleurs en plein soleil, car leurs huiles éthérées et de ce fait leur force thérapeutique sont augmentées de ce fait.

Je connais une jeune aubergiste qui souffrait d’un cancer du bas-ventre. Elle dut faire des séances de rayons au cobalt. Les médecins firent part à la famille que sa maladie était incurable. Je pensai à l’abbé Kneipp et à ses conseils en cas de troubles du bas-ventre et je conseillai à la jeune femme de boire tous les jours autant de tisane d’achillée millefeuille qu’elle pouvait le supporter. Ma surprise fut grande lorsque je reçus, pas tout à fait trois semaines plus tard, une lettre me signalant qu’elle allait très bien, et qu’elle avait recommencé, lentement mais sûrement, à reprendre son poids normal.

En cas d’ovarite, le premier bain de siège à l’achillée soulage déjà souvent les douleurs, et l’inflammation diminue progressivement. Ce bain est également conseillé en cas d’énurésie des personnes âgées et des enfants ainsi que de pertes blanches. Dan ces cas, il faudrait boire en outre de la tisane d’achillée, à raison de deux tasses par jour. Dans les cas de descente de matrice, l’on fait également des bains de siège à l’achillée millefeuille pendant une longue période, l’on boit de surcroît quatre tasses de tisane d’alchémille pendant la journée et l’on masse le bas-ventre avec une teinture de bourse-à-pasteur à partir du vagin vers le haut.

L’on peut faire disparaître les myomes avec des bains de siège à l’achillée que l’on fait pendant une période de temps prolongée, jusqu’à ce que l’analyse médicale soit négative.

Une jeune fille de 19 ans n’avait pas encore ses règles. Le gynécologue lui prescrivit la pilule. Elle eut certes ses règles, mais sa poitrine augmenta con idéalement de volume. Elle refusa de continuer à prendre la pilule. Sa mère vint me voir et me parla de ses soucis. Je lui conseillai de donner à sa fille tous les jours, le matin à jeun, une tasse de tisane d’achillée millefeuille. Au bout de quatre semaines, tout était rentré dans l’ordre et jusqu’à aujourd’hui, tout va bien. Je me souviens d’un cas semblable qui, faute de remède, finit dans une clinique psychiatrique. Malheureusement, je n’avais pas encore fait alors cette expérience avec les simples.

Au cours de la ménopause, une femme devrait également avoir fréquemment recours à la tisane d’achillée. Elle pourrait s’épargner ainsi son agitation intérieure et autre trouble accompagnateurs. Les bains de siège à l’achillée ont également une influence positive sur la santé. En cas de névrite de bras et des pieds, des bains de bras et de pieds additionnés d’achillée ont un effet particulièrement bienfaisant. Mais il faut cueillir l’achillée sous le soleil de midi. La plupart du temps, ces bains font de l’effet dès la première fois et toutes les douleurs disparaissent.

Le Docteur en médecine Lutze conseille la tisane à l’achillée en cas de congestion cérébrale accompagnée de douleur telles que l’on a l’impression que la tête va éclater, ainsi que contre le vertige, les nausées, les yeux qui pleurent, les douleurs lancinantes dans les yeux et les saignements de nez. Une attaque de migraine causée par un changement de temps ou un vent chaud peut souvent être soulagée en buvant de la tisane d’achillée, très chaude, par gorgées. La migraine peut disparaître totalement à la suite d’une utilisation régulière de la tisane.

Comme on désignait dans les vieux livres sur les simples, l’achillée comme « panacée », on peut l’essayer là où la situation semble sans issue. Elle chassera du corps, grâce à sa force dépurative, certaines maladies qui y avaient pris place depuis des années. Il suffit souvent d’essayer.

Beaucoup de gens ne savent pas que l’achillée agit parfaitement et directement sur la moelle et y active la formation du sang. C’est ainsi qu’elle est effective en cas de maladies de la moelle pour lesquelles la médecine traditionnelle ne trouve plus de remède, même en cas de carie des os, lorsque l’on fait de cures de tisane, de bain et de frictions avec de la teinture d’achillée. L’achillée est un bon remède pour arrêter les hémorragies pulmonaires et peut guérir, conjointement avec la racine d’acore odorant, le cancer du poumon. Les racines d’acore odorant sont mâchées pendant la journée et l’on boit le matin et le soir une tasse de tisane à l’achillée par gorgées. En cas de gastrorragie et d’hémorroïdes saignant beaucoup, ainsi qu’en cas de lourdeur d’estomac et d’aigreurs d’estomac, la tisane agit très rapidement. En cas de refroidissements, de douleurs dans le dos et rhumatismales, l’on devrait boire autant de tisane d’achillée que possible. Cette dernière permet une activité régulière de reins, combat le manque d’appétit, les ballonnements et les crampes d’estomac, les troubles du foie, les inflammations des voies digestives et intestinales, augmente l’activité de glande intestinale et permet de ce fait d’avoir des selles régulières. Comme elle a également une action excellente en cas de troubles de la circulation et de spasmes vasculaires, elle est chaudement conseillée en cas d’angine de poitrine.

Les démangeaisons désagréables dans le vagin peuvent être combattues grâce à de lavage et de bain de siège à l’achillée millefeuille. Les fleurs d’Achille permettent de préparer une très bonne pommade contre les hémorroïdes (voir « Formes d’utilisation ») .

Formes d’utilisation de l’Achillée millefeuille

Usage interne
Infusions : ébouillanter 1 cuillerée à soupe bombée avec 1/4 de litre d’eau, laisser infuser rapidement. Laisser refroidir et prendre 3 fois par jour, entre les repas.
Teinture à l’achillée : remplir une bouteille jusqu’au goulot de fleurs d’achillée cueillie au soleil, mais sans forcer, et recouvrir d’eau-de-vie de grain ou de fruits à 38 à 40 %. Laisser reposer au soleil ou à proximité d’une source de chaleur pendant 14 jours. 3 fois par jour entre les repas.

Usage externe
Pommade à l’aquillée : bien chauffer 90 g de beurre non salé ou de saindoux, ajouter 15 g de fleurs d’achillée fraîches et coupées menu et 15 g de feuilles de framboise hachées menu, laisser frire brièvement, remuer et retirer du fourneau. Le lendemain, réchauffer le tout légèrement, presser à travers un lin, et remplir dans des pots de verre propres préparés à cet effet. Conserver au réfrigérateur !
Bain de siège : faire macérer pendant la nuit 100 g d’achillée (toute la plante) dans de l’eau froide, réchauffer le lendemain jusqu’à ébullition, et ajouter à l’eau du bain. L’eau doit recouvrir la zone pelvienne jusqu’aux hanches, durant 10 à 20 mn. Excellent pour les douleurs menstruelles.

Utilisation dans un potager bio

Plante compagne idéale, l’achillée millefeuille repousse les insectes dits nuisibles aux cultures par son odeur âcre et non appétente. Par ailleurs, ses capitules de fleurs sont très appréciés par les pollinisateurs (abeilles, papillons) et autres insectes auxiliaires dont les redoutables syrphes.
Une décoction non diluée (100 g/L) de capitules fraîches d’achillée millefeuille va activer la décomposition du compost.
En préventif, une macération de fleurs sèches d’achillée millefeuille (20 g/l) limitera les maladies cryptogamiques, dont le mildiou.
En biodynamie l’achillée millefeuille est l »une des sept plantes qui permet de guérir le sol, elle rentre dans le préparat 502. Elle est utilisée, entre autres, pour améliorer la fumure.
L’achillée millefeuille est comestible mais son amertume modérera votre consommation. Mettez par exemple quelques fleurs dans une salade.
L’achillée rentrera enfin dans la composition d »un foin de qualité pour vos animaux.

Sources :

• Althea Provence : www.altheaprovence.com
• Bio Dynamie : www.bio-dynamie.org
• Le monde des plantes : www.lemonde-des-plantes.com
• Les brin d’herbes : www.lesbrindherbes.org
• Ma santé naturelle : www.masantenaturelle.com
• Passeport santé : www.passeportsante.net
• Phytomania : www.phytomania.com
• Un jardin bio : www.un-jardin-bio.com
• Wikipédia : www.fr.wikipedia.org

Pour en savoir plus :

La Santé à la Pharmacie du Bon Dieu de Maria Treben – Ed. Ennsthaler Steyr
Les conseils pratiques des plantes médicinales prodigués dans cet ouvrage ont fait des milliers de fois la démonstration de leur efficacité. Vendu à plus de 8 millions d exemplaires, dans 23 langues et déjà un grand succès en édition française. La santé à la Pharmacie du Bon Dieu – Conseils et pratique des simples (des plantes médicinales) de Maria Treben, vous donne des conseils sur les plantes médicinales. Ce livre présente 31 plantes majeures (les simples), des conseils généraux sur l’herboristerie (cueillette, séchage…), la recette de l’élixir du Suédois et comment faire face à diverses maladies. Il y a aussi des planches en couleurs, utiles pour faire la cueillette soi-même. Un livre très pratique pour tous ceux qui utilisent les plantes médicinales.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *