,

Soins esséniens

Les Esséniens avaient pour particularité d’être reconnus pour leurs qualités de soignants car ils avaient la connaissance approfondie de l’anatomie physique et surtout de l’anatomie subtile de l’être humain.

 

La globalité de l’être humain

Les soins Esséniens tiennent compte de la globalité de l’être humain et leurs thérapeutes vont à la cause du « problème » afin d’en extraire la racine. Ce n’est plus un baume que l’on pose sur une plaie et qui adoucit momentanément la souffrance mais plutôt une opération alchimique transmutatrice de l’ombre en Lumière, pratiquée à l’aide de la Lumière et du Son.

Tenir compte de la globalité de l’être humain est commun à de nombreuses thérapies alternatives et ce n’est pas en ce sens que se singularise le soin essénien. Ce soin allie la puissance de l’Énergie et la douceur de ses effets, pour obtenir l’action la plus profonde possible, sans les inconvénients des gros bouleversements émotionnels.

 

Manuscrit de la mer Morte

Origine des Soins Esséniens

Pour mieux comprendre ce type de soin, revenons à son origine. Ce que l’on appelle aujourd’hui « soins Esséniens » est en fait bien plus lointain que l’époque du Maître Jésus il y a 2000 ans. Les soins dits « Esséniens » étaient aussi connus des thérapeutes Égyptiens de l’époque d’Akhenaton, et venaient d’une époque plus lointaine encore : celle de l’Atlantide où ces soins par la Lumière et par le Son étaient déjà pratiqués. Quand aux peuples Atlantes, il est désormais connu, dans les milieux informés, qu’ils avaient des contacts avec les peuples des étoiles.

Ce type de thérapie s’est par la suite enrichi du savoir des peuples de l’Inde et de l’Asie et a été enseigné il y a bien longtemps sur terre dans plusieurs endroits de la planète. C’est ainsi que nous retrouvons des analogies avec des soins pratiqués par les Indiens Hopis, par les thérapeutes mayas ou encore par les aborigènes australiens… et d’autres encore, chacun adaptant cet enseignement à sa culture, à son époque et à ses besoins.

Être rayonnant d'Énergie VitaleLa pratique à proprement parler consiste d’abord en un entretien qui va permettre d’identifier le ou les événement(s) à l’origine du dysfonctionnement faisant l’objet de la consultation. Cet entretien est primordial pour solutionner en profondeur tous dysfonctionnements.

 

Identifier l’origine d’un dysfonctionnement

Pourquoi vouloir identifier l’origine d’un dysfonctionnement du corps physique : il est une loi d’une simplicité extrême : si l’on se contente de soigner une zone malade sans toucher la cause, il est sûr et certain que le « problème » se reportera à nouveau au même endroit ou ailleurs si la zone touchée a été enlevée (par une opération par exemple).

En soins Esséniens, nous ne soignons pas uniquement une partie du corps qui souffre, mais nous tenons compte des multiples facteurs qui ont contribué à créer le « problème ». Que ce soit un malaise général, une blessure physique ou une maladie, rien de tout cela n’arrive par hasard, sur telle ou telle partie du corps, ni à une personne plutôt qu’à une autre.
En fait le soin essénien ne demande rien d’autre que d’être à disposition de l’énergie curative capable de passer par notre voix, notre regard, nos mains. Et lorsque je ne dis « rien d’autre » c’est en fait beaucoup, peut-être Tout. Et est moins simple qu’il n’y paraît.

* Les soins esséniens ne remplacent pas les consultations chez un médecin, ils peuvent être un complément de traitement.

2 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *