, , ,

Conférence : Le Spiritisme

Chargement de la carte…

Date / Heure
Date(s) - 07 Juil 2017
20 h 00 - 22 h 00

Lieu
Espace Miro

Catégories

Place des Remparts, Moirans


Naître, mourir, renaître encore et progresser sans cesse, telle est la Loi.

Qu’est-ce que le Spiritisme ?

spiritismePour beaucoup d’entre-nous, le mot Spiritisme évoque les tables tournantes, les tablettes Ouija et autres outils divinatoires… Ou tout simplement « parler avec les fantômes » ! Et, si l’on se met à dire que l’on s’intéresse au Spiritisme, c’est très souvent reçu avec un sourire condescendant accompagné d’une pensée telle que « le pauvre, il devient schizophrène » ou « encore un qui se prend pour Jésus », si ce n’est : « grave, il est en pleine dérive sectaire » !

Et bien non, ce néologisme inventé par Allan Kardec, signifie tout simplement à l’origine : communication avec des êtres vivants, évoluant, sur des plans de conscience, des états vibratoires différents du nôtre sur la Terre. Ces êtres-là, nous les appelons : Esprits, Anges, Entités…

En fait, le mot Spiritisme est bien plus que cela : c’est l’expression même de la dualité, du Yin et du Yang, tellement il a généré de sentiments aussi contradictoires que l’Amour et la Peur.

Origine du Spiritisme

spiritismeLes sœurs Margaret ou Maggie (1836-1893) et Kate Fox (1838-1892) ont joué un rôle important dans la naissance du spiritualisme moderne anglo-saxon et du Spiritisme en France.

Naissance du Spiritisme

spiritismeEn mai 1855, un enseignant d’origine Lyonnaise, vivant à Paris : Denizard Hippolyte Léon Rivail, découvre ces séances insolites pendant lesquelles on « magnétise les tables ». Depuis quelques années, dans les salons Parisiens ou Lyonnais, les gens s’amusent à « interroger les morts » à l’aide de tables… Elles semblent « répondre » aux questions posées par des coups frappés sur le sol, en se déplaçant, en se dressant en l’air…

Le phénomène, par l’intermédiaire d’amis et de connaissances, attira l’attention du chercheur, adepte d’une rigoureuse méthode d’investigation, qui resta très sceptique et peu enthousiaste pour ces manifestations.

Codification du Spiritisme

Codification car la philosophie qui découlait des communications avec les Esprits n’était pas le fruit de la pensée d’un homme. Celui-ci n’avait que recueilli et ordonné les révélations des Esprits.

Spiritisme car, comme l’explique Allan Kardec, « pour des choses nouvelles, il faut des mots nouveaux. ». Le terme « Modern Spiritualism » qui était utilisé par les Anglo-Saxons pour décrire ces phénomènes nouveaux apportait de la confusion. En effet, tous les spirites sont spiritualistes mais tous les spiritualistes ne sont pas spirites !

La Doctrine que codifia Allan Kardec a un caractère scientifique, religieux et philosophique.

La médiumnité, outil du Spiritisme

spiritismeLe « don » de médiumnité est aussi ancien que le monde ; les prophètes et les apôtres étaient des médiums ; les mystères d’Eleusis étaient fondés sur la médiumnité ; les Chaldéens, les Assyriens avaient des médiums ; Socrate était dirigé par un Esprit qui lui inspirait les admirables principes de sa philosophie ; il entendait sa voix.

Tous les peuples ont eu leurs médiums, et les inspirations de Jeanne d’Arc n’étaient autres que les voix d’Esprits bienfaisants qui la dirigeaient. Ce don qui se répand maintenant était devenu plus rare dans les siècles moyens, mais il n’a jamais cessé.

La médiumnité fait partie intégrante du Spiritisme. Sans elle, il n’y aurait pas eu ces quantités d’enseignements inestimables que nous ont délivrés nos frères de l’Au-delà. Mais si la charité doit être appliquée dans chacun de nos actes, elle doit alors l’être aussi dans la médiumnité…

Maxime du Spiritisme

Hors la Charité, point de salut.

C’est-à-dire l’égalité parmi les hommes devant Dieu dans la tolérance, la liberté de conscience et la bienveillance mutuelle.

Devise d’Allan Kardec

Naître, mourir, renaître encore et progresser sans cesse, telle est la Loi.

Gravée sur le fronton de sa tombe, au cimetière du Père Lachaise, à Paris.

Apogée, déclin et progression du Spiritisme

Que reste-t-il du Spiritisme à Lyon après la Seconde Guerre Mondiale ? Comme partout en France et dans les autres pays Européens, celui-ci a beaucoup régressé. Qui pourrait imaginer que des milliers de spirites Lyonnais se réunissent pour former une fédération comme cela a eu lieu il y a seulement soixante ans ?

spiritismePlus tard, la vague « New-Age » qui a déferlé sur le monde occidental, marqua son influence sur la question de l’après-vie ainsi que sur son vocabulaire. Il ne devint alors plus politiquement correct de parler de Spiritisme. La simple évocation de ce mot provoquait le rejet ou le dédain, alors que les mêmes phénomènes décrits sous le vocable « Chaneling » furent considérés avec attention et intérêt…

Cette éclipse sera néanmoins de courte durée, car vers la fin des années 80 et courant des années 90, l’esprit du Spiritisme soufflait de nouveau sur la terre d’Allan Kardec et, de nombreux Centres Spirites furent créés à Lyon et ses alentours, ainsi que dans de nombreuses autres villes en France.

De nos jours, Allan Kardec est l’un des auteurs sociologiques français les plus lus au Brésil avec plus de 30 millions d’ouvrages vendus. Plus de 6 millions de Brésiliens se déclarent spirites et mettent en application la doctrine de Kardec dans des milliers de centres spirites. Les principales villes brésiliennes ont toutes une rue Allan Kardec.

L’objectif de cette présentation est de répondre à la question : Qu’est-ce que le Spiritisme ?
Ensuite, la présentation prendra l’aspect d’un débat, d’un échange où chacun pourra s’exprimer.

Réservation

Type de billet Prix Places
Participation normale 8,00 €
Participation réduite
RSA, demandeurs d'emploi...
5,00 €


0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *